Un peu d'histoire

Syndicat d'initiative Nafraiture - Orchimont

On fumait déjà dans l'Ancien Monde avant la découverte de l'Amérique car on a retrouvé de nombreuses pipes lors de fouilles pratiquées en France, en Allemagne, en Italie, en Angleterre et en Ecosse. C'était une pratique rituelle ou religieuse. Peut-être utilisait-on du chanvre en Europe, de l'opium en Chine, tandis qu'en Afrique, on fumait du chanvre chez les Hottentots et des champignons dans certaines peuplades du Libéria.

C'est le 28 octobre 1492, que Christophe Colomb débarquant à Cuba, écrivit dans son journal: "Nos envoyés rencontrèrent en chemin beaucoup d'Indiens, hommes et femmes, avec un petit tison allumé, composé d'une sorte d'herbe dont ils aspiraient le parfum, selon la coutume."

Rodrigo Jerez, compagnon de Christophe Colomb, introduisit l'usage du tabac en Europe. Il fut arrêté par l'Inquisition et passa dix ans en prison à méditer sur les inconvénients qu'il y a parfois à être en avance sur son temps.

Les premiers qui rapportèrent des graines en Europe furent probablement les Espagnols: Fernando de Oviedo, Fernando Cortez, Ramon Pone, etc. Fernando Hernandez, revenu du Mexique, fut le premier à cultiver le tabac sur une grande étendue, en Espagne.

En France, c'est André Thévet qui rapporta des graines du Brésil, en 1556. Jean Nicot de Villemain, ambassadeur de France au Portugal, envoya en 1560 de la poudre de tabac à Catherine de Médicis qui souffrait de migraines. Ce fut le lancement du tabac à priser ou "poudre de la reine" que l'on conservait dans de petites boite: les tabatières.

En Angleterre, Sir Walter Raleigh (1552-1618), l'un des favoris de la reine Elisabeth, de retour de Virginie, lance la mode de la pipe.

En Belgique, Jehan van d'Helle, marchand de tissus à Wervicq, ramena des graines de tabac de ses voyages en Amérique. En 1567, on relève que la ville de Wervicq paya une taxe au chapitre de Lille pour ses plantations. A Sugny, en 1684, la Cour souveraine défendit aux habitants de planter du tabac au lieu de semer du grain : le seigneur du lieu voyait le terrage s'amoindrir. A Saussure (Carlsbourg), en 1707, par mesure de sécurité, le baron de Rougrave, seigneur du lieu défendit "expressément de fumer du thabac sur les rues comme aussi dans les granges et estabelleries et à tous autres endroits, excepté dans les cuisines et lieux assurés pour le feu". En 1748, de Fiennes, seigneur de Bohan, parvient à faire inclure le tabac dans les cultures soumises au terrage. Enfin, à Alle, en 1855, Joseph Pierret, ancien instituteur, plante un are de tabac.

Fusce mauris

Mauris ligul

  • Sestibulum iacgulis sodales
  • Ornare venenatis diam stique
  • Posuere dgio vulputate hender
  • Donec leout sestibulm posuer
  • Sestibulum iacgulis sodales
  • Ornare ve nenatis stique soda
  • Posuere dgio leout vulputate
  • Donec leout posuer sestibulm

Turpis ante

  • Sestibulum iacgulis sodales
  • Ornare venenatis diam stique
  • Posuere dgio vulputate hender
  • Donec leout sestibulm posuer
  • Sestibulum iacgulis sodales
  • Ornare ve nenatis stique soda
  • Posuere dgio leout vulputate
  • Donec leout posuer sestibulm